QR Code
 

L’interdiction de produits alimentaires japonais peut affecter les négociations bilatérales

2017-03-17
  • Le représentant taiwanais au Japon évoque les négociations taiwano-japonaises

    Le représentant taiwanais au Japon évoque les négociations taiwano-japonaises

    Selon Hsieh Chang-ting, le refus persistante des produits alimentaires japonais de certaines régions pourrait affecter les négociations bilatérales sur l'accord de libre-échange. (CNA, 17/03/2017)

Hier, lors d’une interview qu’il a accordée à l’agence de presse taiwanaise CNA, le représentant au Japon Hsieh Chang-ting (Frank Hsieh,謝長廷) a avoué que les négociations sur l’accord de libre échange avec le Japon pourraient être affectées par l’interdiction de produits alimentaires importés depuis les cinq régions japonaises les plus touchées par la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011. Ces cinq régions sont Fukushima, Saitama, Tochigi, Gunma, Chiba, Ibaraki et Yamagata. Depuis six ans, cette interdiction en considération d’éventuelles contaminations radioactives est catégorique.

 

Serait-il possible que Tokyo porte plainte contre Taiwan dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce comme ce que l’archipel a fait contre la Corée du Sud sur un dossier similaire ? A cette question, Hsieh Chang-ting a dévoilé que la partie japonaise préfère régler le dossier à travers les négociations commerciales bilatérales. Concernant une éventuelle résolution à l’interdiction des produits alimentaires japonais, le représentant a réitéré la position du gouvernement taiwanais en faveur des critères scientifiques, qui sont aussi des normes internationales. A titre d’exemple, il a évoqué que le Japon avait interdit les agrumes taiwanais suite à la découverte de mouches à fruit fin 2016 et que cette interdiction a été levée au début de cette année après une amélioration de la situation. Hsieh Chang-ting a ajouté que si Taiwan persiste dans son refus des produits japonais pour des raisons politiques, ceci pourrait compromettre la crédibilité du pays au niveau international.