QR Code

Plusieurs parlementaires américains ont déconseillé à Donald Trump de repousser la vente d’armement à Taiwan

2017-06-16
  • Ed Royce ne voit aucune nécessité de reporter la vente d'armes à Taiwan

    Ed Royce ne voit aucune nécessité de reporter la vente d'armes à Taiwan

    Ed Royce (g.), président de la commission des affaires étrangères de la chambre des représentants américaine a estimé qu'il n'est pas nécessaire de repousser la vente d'armement alors que le député Brad Sherman (m.) a avancé que Taiwan ne doit pas être une maonnaie d'échange dans les négociations entre Washington et Pékin. (CNA, 16/06/2017)

Les médias américains ont récemment révélé que l’administration de Donald Trump aurait ralenti le processus de vente d’armes à Taiwan en échange du soutien de Pékin sur le dossier de la Corée du Nord.

 

Jeudi dernier, heure locale, Ed Royce, président de la commission des affaires étrangères de la chambre des représentants, s’est exprimé durant une audition publique consacrée aux relations taiwano-américaines. Il s’est dit très préoccupé par l’établissement des relations officielles entre le Panama et la Chine populaire et les tentatives continues de Pékin de réduire la place de Taiwan sur la scène internationale ainsi que par la lenteur de l’affaire militaire entre les Etats-Unis et Taiwan. Selon Ed Royce, il n’y a aucune nécessité de reporter la vente. Il souhaite que l’affaire soit officiellement annoncée au cours de cette année et qu’à l’avenir, le pouvoir exécutif américain annonce régulièrement ses ventes d’armes à l’île.

 

Le sénateur Ted Cruz et les députés Ann Wagner et Ileana Ros-Lehtinen ont également affiché leur préoccupation concernant la rupture diplomatique entre Taiwan et le Panama. Pour sa part, le député Brad Sherman a déclaré que bien que les Etats-Unis aient besoin du soutien de la Chine populaire pour résoudre certains problèmes, Taiwan ne doit pas être une monnaie d’échange dans les négociations entre Washington et Pékin. Il s’est demandé si le gouvernement cherche à réduire le déficit commercial avec Taiwan. Sur ce point, Rupert Hammond-Chambers, président du conseil d’affaires US-Taiwan, a fait remarquer que si la vente d’armement se concrétise, le déficit deviendra peu significatif.