QR Code

Tsai Ing-wen promet de s’occuper du surmenage au travail et des bas salaires

2017-12-06
  • Tsai Ing-wen

    Tsai Ing-wen

    La chef de l’Etat Tsai Ing-wen

Après l’examen en première lecture parlementaire de l’amendement de la loi du travail, la chef de l’Etat Tsai Ing-wen s’est aujourd’hui exprimée face aux médias pour réaffirmer que l’engagement de son parti envers les « heures de travail régulières », la « semaine de travail de cinq jours avec deux jours de repos » ainsi que les « heures supplémentaires » et les « tarifs des heures supplémentaires » n’avait pas changé.

 

La présidente a souligné que pour répondre aux besoins de l’industrie changeante, le gouvernement espère apporter une certaine flexibilité à la fois aux employeurs et aux employés. « Apporter une flexibilité à des situations particulières ne signifie pas normaliser des situations extrêmes. Nous ne négligerons en aucun cas les contrôles et n’autoriserons pas qu’une flexibilité bienveillante fasse l’objet d’usages malicieux. »

 

Tsai Ing-wen a en outre formulé deux promesses à l’égard des jeunes travailleurs, très concernés par les questions des salaires et des horaires de travail : « Je vous fait à tous la promesse que durant le processus de transformation, le gouvernement se doit d’intervenir sur la question du surmenage et interviendra. J’ai déjà demandé aux autorités compétentes de mener des contrôles strictes et de mettre fin au surmenage au travail tout en procédant à des ajustements concernant les règlementations trop rigides. Je souhaite également faire la promesse que concernant le problème durable des bas salaires, le gouvernement, outre offrir davantage de flexibilité aux petites et moyennes entreprises pour leur transformation, qui permettra aux travailleurs de bénéficier de meilleurs salaires, continuera de soutenir la hausse générale des salaires. »