QR Code

Le gouvernement renforce les évaluations environnementales des exploitations minières

2017-12-07

Alors que les groupes écologistes ne décolèrent pas contre le ministère de l’économie qui a renouvelé le droit d’exploitation du ciment à l’entrée des gorges de Taroko du groupe Asia Ciment pour 20 ans en mars dernier, soit peu avant l’amendement de la loi sur l’industrie des mines, le premier ministre William Lai (Lai Ching-te 賴清德) a indiqué au sortir du conseil des ministres que la mouture actuelle de l’amendement sur l’industrie des mines prévoit un renforcement des évaluations de l’impact écologique pour toute exploitation de plus de deux hectares et dont la production annuelle moyenne atteint les 50 000 tonnes sur les 5 dernières années.

 

Une nouvelle évaluation sera menée sur ces sites dans les trois ans après le vote de l’amendement de cette loi sans pour autant suspendre l’activité minière. Le premier ministre a indiqué que ces évaluations pourront donner lieu à une interdiction d’exploitation en cas d’impact néfaste sur l’environnement.

 

En attendant, les groupes écologistes demandent surtout le retrait du droit d’exploitation d’Asia Ciment au nom de la loi fondamentale sur les aborigènes qui stipule le respect du territoire traditionnel des aborigènes.