QR Code

Des difficultés dans la réforme du système sportif taiwanais

2018-01-10

Le 31 août dernier, le gouvernement avait salué l’adoption par le parlement de la révision de Loi nationale sur le sport. Il espérait que cette révision allait permettre de rendre moins opaque le fonctionnement et la gestion des associations sportives, ce afin d’abolir le népotisme qui avait cours en leur sein ou de se débarrasser des dirigeants un peu trop autoritaires ou impliqués dans des scandales. La loi révisée imposait par exemple aux associations sportives de procéder à l’élection de leur dirigeant dans les six mois après l’adoption de la nouvelle loi.

Cette révision a eu des effets positifs et le nombre d’inscriptions dans les différentes associations sportives a augmenté sensiblement au cours des derniers mois. Néanmoins, des groupes qui souhaitent dénoncer les manigances qui ont cours dans le milieu sportif ont souligné qu’il pouvait s’agir de faux membres, recrutés par les dirigeants pour gonfler leur score aux élections. Ainsi, au sein de la Fédération de Culturisme de Taipei, plus de 3000 nouveaux membres ont laissé la même adresse de contact. Les groupes de défense de la transparence ont dores et déjà annoncé que les élections qui se tiendront en mars seraient sans doute injustes et ne changeraient probablement rien au système. Néanmoins des athlètes de haut niveau souhaitent également participer à ces élections et comptent eux aussi améliorer le fonctionnement des institutions sportives. On peut espérer que leur participation aura un impact positif.