QR Code

Les autorités pénitentiaires chinoises ont rejeté les vêtements que la famille de Lee Ming-che lui a envoyés

2018-02-09
  • Lee Ching-yu à Bruxelles

    Lee Ching-yu à Bruxelles

    Accompagnée du groupe de secours de Lee Ming-che, Lee Ching-yu a fait son rapport sur son mari militant incarceré en Chine. (CNA, 08/02/2018)

Lee Ching-yu (李凈瑜) s’est dernièrement rendue à Bruxelles pour le rapport sur la situation de son mari, Lee Ming-che (李明哲), devant le groupe de travail des disparitions forcées ou involontaires de la commission des droits de l’Homme des Nations Unies. Le groupe de secours de Lee Ming-che qui l’accompagnait a dénoncé les autorités pénitentiaires chinoises qui ont rejeté les vêtements chauds que sa famille lui a envoyés à la prison de Cheshan (赤山) au Hunan en Chine. Qualifiant ce refus d’inhumain, le groupe a avancé que la température au Hunan est environ 15° inférieur à celle à Taiwan et que la prison est bien sûr sans chauffage. Il a protesté contre l’institution pénitentiaire pour manque de respect aux droits de l’Homme. Rappelons que le militant taiwanais a été condamné à 5 ans de prison pour tentatives subversives contre le pouvoir.